Aizelin Eugène, Buste de Jeune Fille à la Couronne de Fleurs

Laurent Belloni (né en 1969), "Le Marcheur", bronze à patine brun foncé nuancé, fonte Susse, 1996, haut. 47 cm, sculptures - galerie Tourbillon, Paris
Belloni Laurent, Le Marcheur
30 mai 2018
Armand Petersen (1891-1969), "Antilope broutant", bronze à patine marron très nuancé, haut. totale 17,5 cm, sculptures - galerie Tourbillon, Paris
Petersen Armand, Antilope broutant
1 juin 2018

Aizelin Eugène, Buste de Jeune Fille à la Couronne de Fleurs

Eugène Aizelin (1821-1902), Buste de Jeune Fille à la Couronne de Fleurs, bronze à patine médaille nuancé, socle en marbre noir, haut. totale 56 cm, sculptures - galerie Tourbillon, Paris

Eugène Aizelin (1821-1902), Buste de Jeune Fille à la Couronne de Fleurs, bronze à patine médaille nuancé, socle en marbre noir, haut. totale 56 cm. Bust of a young woman with a floral wreath. sculptures - galerie Tourbillon, Paris

AIZELIN Eugène / 1821-1902
Buste de Jeune Fille à la Couronne de Fleurs

dimensions : Haut. totale 56 cm

Description : Bronze à patine médaille nuancé, socle en marbre noir

 

Biographie Eugène Aizelin

Eugène-Antoine François Aizelin (1821-1902) dit Eugène Aizelin, est un sculpteur français. Fils du dessinateur Claude-Jacques Aizelin, il entre à l’École des beaux-arts en 1844 où il est l’élève des sculpteurs Jules Ramey et Auguste Dumont.
Aizelin participe aux Salons de 1852 à 1897 et aux Expositions Universelles de Paris en 1878, 1889 et 1900. Il obtient plusieurs récompenses : une troisième médaille au Salon de 1859, une deuxième médaille en 1861, une troisième médaille à l’Exposition Universelle de 1878.
Son modèle en plâtre du groupe Mignon est exposé au Salon de 1880, le marbre est exposé l’année suivante, et le bronze sera envoyé à l’Exposition Universelle de 1889 à laquelle il est récompensé par une médaille d’or.
Aizelin reçoit des commandes pour des monuments parisiens : le théâtre du Châtelet, l’Opéra Garnier, l’Hôtel-de-Ville de Paris, le palais du Louvre et les églises de La Trinité et de Saint-Roch.
Ses œuvres furent principalement éditées en bronze par le fondeur Ferdinand Barbedienne. Aizelin est nommé chevalier de la Légion d’honneur en 1867, et promu officier du même ordre en 1892.

  • Galerie Tourbillon, antiquaire, antique dealer, sculptures, bronzes, Paris