Bareau Georges, L’Appel aux Armes

Lucille Sévin (act. 1920-1940), "Couple de Danseurs Slaves", sculpture chryséléphantine, fonte Etling, haut. totale 52,5 cm, sculptures - galerie Tourbillon, Paris
Sévin Lucille, Couple de Danseurs Slaves
16 février 2018
Jules Dalou (1838-1902), "Le Casseur de Pierres", bronze à patine marron vert nuancé, fonte Susse, haut. 9 cm, sculptures - galerie Tourbillon, Paris
Dalou Aimé-Jules, Le Casseur de Pierres
17 février 2018

Bareau Georges, L’Appel aux Armes

Georges Bareau (1866-1931), "L'Appel aux Armes", bronze à patine argentée, fonte Barbedienne, haut. 60 cm, sculptures - galerie Tourbillon, Paris

Georges Bareau (1866-1931), "L'Appel aux Armes", bronze à patine argentée, fonte Barbedienne, haut. 60 cm. "The call to arms", bronze cast by Barbedienne. sculptures - galerie Tourbillon, Paris

BAREAU Georges / 1866-1931
« L’Appel aux Armes »

dimensions : haut. 60 cm / larg. 54 cm

Description : Bronze à patine argentée – fonte BARBEDIENNE

Porte la dédicace « Offert à Monsieur G. Chamon, par les directeurs des succursales de la Cie des Compteurs, le 4 septembre 1900 »
La Compagnie des compteurs est une ancienne société de fabrication de compteurs d’eau et d’électricité, née de la volonté de messieurs Chamon et Nicolas qui, dès 1872, s’unissent pour exploiter en commun un atelier de fabrication de compteurs de gaz en France.

 

Biographie Georges Bareau

Georges Marie Valentin Bareau, dit Georges Bareau (1866-1931) est un sculpteur français. Il entre à l’École des beaux-arts de Paris où il est l’élève de Charles Gauthier et de Gabriel-Jules Thomas. Il expose au Salon à partir de 1889. En 1893, il obtient une troisième médaille au Salon de la Société des artistes français puis, l’année suivante une médaille de vermeil à l’Exposition internationale et coloniale de Lyon. On lui octroie le prix du Salon en 1895, il est classé hors-concours à l’issue de l’Exposition Universelle de Bruxelles de 1897. Une médaille d’or à l’Exposition Universelle de 1900 à Paris couronne définitivement la carrière de Georges Bareau. Il est promu au grade d’officier de la Légion d’honneur en 1906.
Georges Bareau meurt en 1931 en léguant l’ensemble de ses œuvres à la ville de Saint-Nazaire.

  • Galerie Tourbillon, antiquaire, antique dealer, sculptures, bronzes, Paris