Chiparus Demetre, La Danseuse au Gilet

René Andrei (1906-1987), "Icare", bronze à patine brun foncé nuancé, fonte Susse, haut. 53 cm, sculptures - galerie Tourbillon, Paris
Andrei René, Icare
5 septembre 2019
Demetre Chiparus (1886-1947), "Innocence", sculpture chryséléphantine, haut. totale 37 cm. sculptures - galerie Tourbillon, Paris
Chiparus Demetre, Innocence, grand modèle
11 septembre 2019

Chiparus Demetre, La Danseuse au Gilet

Demetre Chiparus (1886-1947), "La Danseuse au Gilet", sculpture chryséléphantine, haut. totale 54 cm, sculptures - galerie Tourbillon, Paris

Demetre Chiparus (1886-1947), "La Danseuse au Gilet", sculpture chryséléphantine, haut. totale 54 cm. "Vested Dancer". sculptures - galerie Tourbillon, Paris

CHIPARUS Demetre / 1886-1947
« La Danseuse au Gilet »

dimensions : Haut. totale 54 cm

Description : Sculpture chryséléphantine, bronze, ivoire, socle en onyx

Modèle similaire reproduit dans « Chiparus, un sculpteur art déco » par Alberto Shayo, p. 116.

 

Biographie Demetre Chiparus

Demetre Chiparus (1886-1947) est né à Dorohoi en Roumanie. En 1909, il part en Italie où il y suit les cours de Raffaello Romanelli. Il part ensuite en 1912 à Paris pour parfaire son art à l’Ecole des beaux-arts sous la direction d’Antonin Mercie et Jean Boucher. Chiparus est principalement connu pour ses sculptures en bronze et en ivoire, dites chryséléphantines, représentant des danseuses exotiques, montées sur des socles en onyx rubané ou marbre portor.
Exposant au Salon en 1914, Chiparus y reçoit une médaille honorable. Il ouvre son atelier après la guerre et expose régulièrement dans les salons.
La plupart de ses œuvres furent réalisées entre les années 1914 et 1933. Dans les années 20, il s’inspire des travaux de fouilles menées en Egypte, avec notamment la découverte de la tombe de Toutankhamon, pour créer des sculptures. Son travail est également inspiré des ballets russes ou encore le théâtre français.

  • Galerie Tourbillon, antiquaire, antique dealer, sculptures, bronzes, Paris