Cumberworth Charles, Baigneuse

Antoine-Louis Barye (1796-1875), Bas-relief "Aigle avec Chamois", bronze à patine cuivrée, fonte ancienne, Plaque seule larg. 14,5 cm. sculptures - galerie Tourbillon, Paris
Barye Antoine-Louis, Bas-relief « Aigle avec Chamois »
28 décembre 2017
Aristide Maillol (1861-1944), "Femme au Chignon" dite aussi "Baigneuse Debout", bronze à patine brune richement nuancée, édité par Ambroise Vollard, haut. 63 cm, sculptures - galerie Tourbillon, Paris
Maillol Aristide, « Femme au Chignon » dite aussi « Baigneuse Debout »
3 janvier 2018

Cumberworth Charles, Baigneuse

Charles Cumberworth (1811-1852), "Baigneuse", bronze à patine marron foncé, haut. 32,5 cm, sculptures - galerie Tourbillon, Paris

Charles Cumberworth (1811-1852), "Baigneuse", bronze à patine marron foncé, haut. 32,5 cm. Cumberworth, "Bather", bronze. sculptures - galerie Tourbillon, Paris

CUMBERWORTH Charles / 1811-1852
« Baigneuse »

dimensions : Haut. 32,5 cm

Description : Bronze à patine marron foncé – fonte ancienne

 

Biographie Charles Cumberworth

Charles Cumberworth (1811-1852), fils d’un officier de l’armée anglaise et d’une française qui s’installe avec lui à Paris. Elève en 1829 de James Pradier à l’École des beaux-arts de Paris, il expose de 1833 à 1848 au Salon, le plus souvent des statues féminines de facture très classique. On lui doit notamment, vers 1840, la statue de la reine Marie-Amélie et du duc de Montpensier, ainsi que des objets décoratifs tels des vases, des pendules et des candélabres. Ses sculptures les plus célèbres sont L’Amour de soi (musée des beaux-arts de La Rochelle), Lesbie et son moineau (Paris, musée du Louvre) et Paul et Virginie (1851).
Ses œuvres sont conservées dans de nombreux musées en particulier le Louvre, le Musée de la Vie Romantique à Paris, le Musée des Beaux-Arts de La Rochelle, l’Hermitage à Saint-Petersbourg…

  • Galerie Tourbillon, antiquaire, antique dealer, sculptures, bronzes, Paris