Dalpayrat Pierre-Adrien, Vase aux panthères

Antoine-Louis Barye (1796-1875), "Eléphant du Sénégal", bronze à patine vert brun nuancé, fonte Barbedienne cachet Or, haut. 14 cm, sculptures - galerie Tourbillon, Paris
Barye Antoine-Louis, Eléphant du Sénégal
18 juin 2019
Emile Gallé (1846-1904), Cristallerie, Vase à décor de branches de cerisier, haut. 24 cm. sculptures, verreries - galerie Tourbillon, Paris
Gallé, Vase « Cristallerie » à décor de branches de cerisier
19 juin 2019

Dalpayrat Pierre-Adrien, Vase aux panthères

Pierre-Adrien Dalpayrat (1844-1910), Vase aux panthères, céramique, grès, haut. 24 cm, sculptures, céramiques - galerie Tourbillon, Paris

Pierre-Adrien Dalpayrat (1844-1910), Vase aux panthères, céramique, grès, haut. 24 cm. vase with panthers, glazed sandstone ceramic. sculptures, céramiques - galerie Tourbillon, Paris

DALPAYRAT Pierre-Adrien / 1823-1891
Vase aux panthères

dimensions : Haut. 24 cm / Long. 38 cm

Description : Grès flammé
Estampillé « à la Grenade »

Un exemplaire similaire est conservé au Kunstgewerbemuseum, musée des Arts décoratifs de Berlin.

 

Biographie Pierre-Adrien Dalpayrat

Pierre-Adrien Dalpayrat (1844-1910) est un céramiste français et l’un des plus importants représentants du renouveau de la céramique européenne à la fin du XIXème siècle. Originaire de Limoges, et après avoir travaillé dans diverses faïenceries, comme « Jules Vieillard et Cie » à Bordeaux, « Léon Sazerat » à Limoges, « Fouquet » à Toulouse, « François Blanc » à Monaco, puis à Menton… Dalpayrat s’installe à Bourg-la-Reine où il ouvre sa propre faïencerie en 1890 et où il développe la technique des grès flammés qui fait sa notoriété artistique. En 1892, il s’associe avec le sculpteur Voisin-Delacroix pour produire des « grès ou toutes autres variétés de céramique ». Voisin-Delacroix se charge du modelage des formes, Dalpayrat de la fabrication proprement dite (cuisson, émail, patines). Dalpayrat remporte un grand succès lors de l’exposition de ses œuvres à la galerie Georges Petit en 1892, puis en 1893 lorsqu’ il participe à l’Exposition Universelle de Chicago. Cette collaboration artistique s’achève en 1893 avec la mort de Voisin-Delacroix.

Avec différents partenaires et sculpteurs, Dalpayrat participe à de grandes expositions dont l’Exposition Universelle de 1900 à Paris. L’État lui achète quelques pièces. Il y reçoit une médaille d’or ainsi que la légion d’honneur. Mais malgré ses succès et une diversification de sa production avec des faïences artistiques, l’entreprise connait des difficultés financières et doit fermer en 1906.

  • Galerie Tourbillon, antiquaire, antique dealer, sculptures, bronzes, Paris