De Clerck Oscar, Buste de femme

Raoul Larche (1860-1912), "La Sève", bronze à patine marron nuancé, socle en bois, fonte Siot, haut. totale 67 cm, sculptures - galerie Tourbillon, Paris
Larche Raoul, La Sève
24 octobre 2017
François Décorchemont (1880-1971), Coupe, pâte de verre, Long. 18,2 cm, sculptures, verreries - galerie Tourbillon, Paris
Décorchemont François, Coupe
26 octobre 2017
Oscar de Clerck (1892-1968), Buste de femme, bronze à patine brune, haut. 56 cm, sculptures - galerie Tourbillon, Paris

Oscar de Clerck (1892-1968), Buste de femme, bronze à patine brune, haut. 56 cm. Bust of a woman. sculptures - galerie Tourbillon, Paris

DE CLERCK Oscar / 1892-1968
Buste de femme

Dimensions : Haut. 56 cm / Long. 55 cm

Description : Bronze à patine brune

 

Biographie Oscar De Clerck

Oscar De Clerck (1892-1968) est un sculpteur cubiste expressionniste belge. Il grandit à Ostende, où Henri Permeke, conservateur du Musée des Beaux-Arts d’Ostende, est un fidèle de la famille. Il étudie à Gand de 1909 à 1913, où ses professeurs de Gand, sont le peintre et sculpteur Félix Metdepenninghen et Jean Delvin. Après la guerre, le style d’Oscar De Clerck se développe avec les influences du futurisme et du cubisme : Le Calvaire, La Pietà, Le Fils Perdu, Astronome (1919), La Flagellation (1920), Portrait de James Ensor (1921), Le Chanteur (1926) et Le Chant des Oiseaux (1927). L’auteur français Michel de Ghelderode dit de lui : « De Clerck est bien l’esprit le plus éclairé, la nature la plus instinctive de la jeune sculpture belge. » C’est une sculpture figurative qui est étroitement liée à l’esthétique du style art déco.

De Clerck appartient, avec le sculpteur Oscar Jespers (1887-1970), Henri Puvrez (1893-1971) et Emiel Poetou (1885-1975), à l’avant-garde de la sculpture belge après la Première Guerre mondiale. Il gouverne avec eux, la sculpture belge dans les années 1920 et 1930. Puis dans les années trente, il retourne à un rythme plus modéré de figuration classique. À partir de 1934, il est professeur à l’Académie des Beaux-arts de Louvain. Du conseil de la ville de Louvain, il reçoit en 1937 la commande pour le monument la Reconstruction de Louvain. Il devient directeur de l’Académie en 1945.

Parmi ses nombreuses commandes, De Clerck réalise en 1932, une partie de la décoration du nouvel hôtel de ville de Charleroi ; en 1935, à l’Exposition Universelle de Bruxelles, la décoration du pavillon de l’industrie textile ; en 1937, à l’Exposition Internationale de Paris, la décoration du pavillon de la Belgique et des fonts baptismaux ; en 1938, à New-York, la décoration du pavillon Belge ; en 1958, à l’Exposition Universelle de Bruxelles, la décoration du pavillon de l’industrie textile et le pavillon du Congo.
De Clerck exécute également de nombreux bustes. Parmi lesquels James Ensor, Leopold Stokowsky, la princesse Schwarzenberg, Mlle Collin, le baron René Steen, August Vermeylen, le baron Houtart, gouverneur du Brabant, le vicomte Reel Bergh, le professeur Debaisieux, Kanunnik Lemaire, A. Smets, maire de Louvain, les peintres William Paerels et Armand Apol.

  • Galerie Tourbillon, antiquaire, antique dealer, sculptures, bronzes, Paris
Langues »