Martel Jan et Joël, Pigeon à queue plate

Baltasar Lobo (1910-1993), "Tête de Taureau", bronze à patine brun foncé, socle en marbre noir fin de Belgique, fonte Thinot, n°5/8, E.A. Paris, haut. totale 17 cm, sculptures - galerie Tourbillon, Paris
Lobo Baltasar, Tête de Taureau
6 novembre 2017
Ernest Meissonier (1815-1891), "Hussard à cheval", bronze à patine marron foncé nuancé, fonte Siot-Decauville, haut. 22 cm, sculptures - galerie Tourbillon, Paris
Meissonier Ernest, Hussard à cheval
7 novembre 2017

Martel Jan et Joël, Pigeon à queue plate

Jan et Joël Martel (1896-1966), Pigeon à queue plate, bronze à patine brune, long. 26,7 cm. sculptures - galerie Tourbillon, Paris

Jan et Joël Martel (1896-1966), Pigeon à queue plate, bronze à patine brune, long. 26,7 cm. sculptures - galerie Tourbillon, Paris

MARTEL Jan et Joël / 1896-1966
« Pigeon à queue plate »

dimensions : Haut. 24 cm / Long. 26,7 cm

Description : Bronze à patine brune

 

Biographie Jan et Joël Martel

Les jumeaux Jan et Joël Martel, nés le 5 mars 1896 à Nantes et morts respectivement le 16 mars et le 25 septembre 1966 à Bois-de-Céné, sont des sculpteurs et décorateurs français. Artistes parisiens, ils passent de longs moments en Vendée, dans leur propriété du Mollin, ou à Saint-Jean-de-Monts, ville dans laquelle on peut voir leur dernière œuvre monumentale : Les Oiseaux de mer. Leurs œuvres sont des sculptures, des monuments ou des fontaines d’inspiration Art déco ou cubiste. Ils réalisent également vers 1920 des aménagements intérieurs pour des villas.

Jan et Joël Martel partageaient le même atelier et leurs travaux au point de signer leurs compositions seulement par « Martel ». Les frères Martel participent au Salon des indépendants, au Salon d’automne, au Salon des Tuileries et à l’Exposition des arts décoratifs de 1925, où ils présentent, en collaboration avec Robert Mallet-Stevens, des arbres cubistes en ciment armé qui défraient alors la chronique. Dans la Villa Noailles, que l’architecte réalise à Hyères en 1923-1928, Jan et Joël Martel exécutent un bas-relief sur la colonne centrale du hall et un miroir polyédrique. En 1926-1927, Mallet-Stevens construit un hôtel particulier pour les deux frères au n°10 rue Mallet-Stevens à Paris, dont la porte d’entrée principale est conçue par Jean Prouvé. En 1932, ils réalisent un monument à Claude Debussy, Jardin Claude-Debussy dans le 16e arrondissement de Paris. Les jumeaux sont morts en 1966 à six mois d’intervalle, Joël victime de la maladie de Charcot, Jean des suites d’un accident de la route.

  • Galerie Tourbillon, antiquaire, antique dealer, sculptures, bronzes, Paris