Zigor, « Olerki III »

Alfred Janniot (1889-1969), "Printemps", terre cuite polychrome, haut. totale 36 cm. sculptures - galerie Tourbillon, Paris
Janniot Alfred, Printemps
28 mars 2019
attr. Gaston d’Illiers (1876-1932), Cavalier Anglais, cire originale, haut. 42 cm, sculptures - galerie Tourbillon, Paris
attr. à d’Illiers Gaston, Cavalier Anglais
15 avril 2019

Zigor, « Olerki III »

Zigor (né en 1948), "Olerki III", bronze à patine brun très nuancé, fonte Gz Pz, haut. 21 cm. sculptures - galerie Tourbillon, Paris

Zigor (né en 1948), "Olerki III", bronze à patine brun très nuancé, fonte Gz Pz, haut. 21 cm. sculptures - galerie Tourbillon, Paris

ZIGOR / né en 1948
« Olerki III »

Dimensions : Haut. 21 cm / Largeur 18 cm

Description : Bronze à patine brun très nuancé – fonte GZ PZ – numéroté 6/8

Variante du grand Olerki (poème en basque) réalisé par Zigor sur le plateau de l’Atalaye à Biarritz, faisant face à la mer.

 

Biographie Zigor

Kepa Akixo est un sculpteur, peintre, photographe, dessinateur et poète, connu sous le nom de Zigor (le fouet, en basque). Il est né en 1948, à Aretxabaleta, en Guipuzcoa, au Pays Basque espagnol. Au début des années 1970, Zigor s’installe en France, en Iparralde (Pays Basque nord), y découvre la poésie et publie ses premiers cahiers poétiques. Zigor fait partie des premières vagues de réfugiés d’ETA dont il se distingue très vite par sa faculté à la rencontre que lui confèrent ses dons multiples: euskara admirable, improvisateur, poète de l’écrit, joie communicative, amour de la pelote… Dans cet autre Pays Basque qu’il découvre, Zigor se coule dans la “culture” biarotte, tout en cultivant ses talents au point de devenir une des figures majeures de la sculpture basque. Jusqu’en 1982, il parcourt le monde comme reporter photographe pour les grands news magazines et l’agence Capa Press.

C’est en 1983, lorsqu’il découvre le travail de Remigio Mendiburu, que Zigor décide de s’adonner totalement à la sculpture. Il installe alors son atelier à Biarritz où il vit et travaille. A l’occasion de la rénovation du Musée de la mer de Biarritz, Zigor réalise sur le plateau de l’Atalaye, son Olerki (poème, en basque) faisant face à la mer.
Voici comment, le jour de l’inauguration, Zigor définissait son œuvre:
“La mer est énorme. Sa force colossale déplace des galets par milliers, des troncs d’arbres et d’énormes rochers mêlés aux plus délicats des grains de sable.
Huit jours plus tard, la mer est calme et, mystère de la poésie, tout est en place, à la bonne place.
Cette sculpture essaie d’évoquer cet ordre poétique du chaos.”

  • Galerie Tourbillon, antiquaire, antique dealer, sculptures, bronzes, Paris